le jeûne

1737

Les excuses pour ne pas faire Ramadan

  • Les excuses permettant de ne pas jeûner le mois de Ramadan

  • Les excuses permettant de ne pas jeûner le mois de Ramadan

    1. La maladie

    Il est permis au malade de ne pas jeûner le mois de Ramadan. Allah Exalté Soit-Il a dit: [Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours]. [Al Baqara 184]

    Le malade pour qui ne pas jeûner le mois de Ramadan est autorisé est celui dont la maladie lui rend le jeûne pénible ou qui nuit à sa santé.

    La rupture du jeûne pour le malade :

    Si le malade ne jeûne pas – et que la maladie est une maladie dont on espère la guérison – alors il lui est obligatoire de rattraper les jours non jeûnés une fois guéri. En effet, Allah, Exalté Soit-Il, dit: [Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours.] [Al Baqara 184]

    Si la maladie n’est pas curable – comme une maladie chronique entraînant une incapacité permanente de jeûner - alors l’individu doit nourrir pour chaque jour un pauvre, avec un demi Sa’ de riz ou d’autre denrées alimentaires du pays.

    2. Le voyage

    Il est permis au voyageur de ne pas jeûner, mais il devra tout de même rattraper les jours manqués. Allah a dit, Exalté Soit-Il: [Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours.] [Al Baqara 184]

    Le voyage qui permet de ne pas jeûner est identique à celui permettant le raccourcissement de la prière. Il correspond à celui qui est communément reconnu comme tel et ce, à condition qu’il soit accompli dans un but licite.

    Mais si le voyage est de nature illicite, ou qu’il est utilisé comme ruse afin de ne pas jeûner, alors il n’est pas permis de ne pas jeûner.

    Toutefois, si le voyageur décide de jeûner, alors son jeûne est valide et il n’aura pas à le refaire.

    En effet, Anas Bin Maalik, qu’Allah soit satisfait de lui a dit: “On voyageait avec le Prophète, Paix et salutation d’Allah sur lui et il y avait parmi nous ceux qui jeûnaient et ceux qui ne jeûnaient pas, et cela se déroulait sans que nous ne nous fassions de reproches mutuels à ce propos” [ Authentifié par Al Boukhari].

    Cela est donc permis à condition que le jeûne durant le voyage ne soit pas une source de grande fatigue. Et s’il s’avère que ce jeûne est une source de difficulté, alors s’en abstenir est préférable, car le Prophète, Paix et salutation d’Allah sur lui a vu un homme en voyage, assis en dessous d’un arbre, se prémunissant de la chaleur accablante, avec des gens l’entourant. Le Prophète, Paix et salut sur lui a alors dit: “Ne fait pas parti de la bonté le fait de jeûner durant le voyage.” [ Authentifié par Al Boukhari]

    3. La grossesse et l’allaitement

    Si la femme enceinte ou qui allaite craint que le jeûne soit une source de danger pour sa santé, alors elle ne doit pas jeûner et elle devra rattraper les jours manqués comme le ferait une personne ne jeûnant pas pour cause de maladie. Le Prophète, Paix et salut sur lui a dit: “Allah, Exalté Soit-Il, a dispensé le voyageur du jeûne et de la moitié de la prière, ainsi que la femme enceinte et celle qui allaite” [ Rapporté par At Tirmidhy].

    Mais si elle n’a de crainte que pour son bébé, et non pas pour sa propre personne, alors elle devra rattraper le jeûne et en plus de cela, nourrir pour chaque jour non jeûné un pauvre. En effet, Ibn ‘Abbaas a dit, qu’Allah soit satisfait de lui: “La femme qui allaite et celle qui est enceinte ne doivent pas jeûner si elles ont peur pour leur enfant, mais elles doivent plutôt rompre leur jeûne et nourrir des pauvres” [ Rapporté par Abou Daoud].

    4. Les menstruations et les lochies

    La femme en état de menstruations ou ayant ses lochies, ne doit pas jeûner. Cela lui est interdit et si elle le faisait, son jeûne ne serait pas valide et devrait être refait. Selon Aicha, qu’Allah soit satisfait d’elle: “Nous avions nos menstrues et nos lochies, et on nous ordonnait de rattraper le jeûne mais pas la prière” [ Authentifié par Al Boukhari et Mouslim].