le pèlerinage

1372

Introductions aux définitions du pèlerinage

  • La Mecque, Histoire et actualité
  • Les vertus de la Mecque
  • Règles spécifiques concernant la Mecque
  • Les rites du pèlerinage

  • La Mecque, Histoire et actualité

    La Mecque

    Un nom extrait du mot sémite (Baka), qui signifie vallée.

    Le nom de la Mecque a été cité sous le nom de Bakkah, dans la parole d’Allah, Exalté Soit-Il : [La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers.] [Al Imran 96]

    L’histoire de la Mecque, remonte au dix-neuvième siècle avant Jésus, au temps des Prophètes Ibrahim et Ismail – que la paix soit sur eux – lesquels étaient les premiers à y habiter. Allah, Exalté Soit-Il, a dit en racontant l’histoire d’Ibrahim: [Ô notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (la Ka`ba), - ô notre Seigneur - afin qu’ils accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants.] [Ibrahim 37]

    Et grâce à l’invocation du Prophète Ibrahim, que la paix soit sur lui, l’eau de Zamzam jaillit sous les pieds d’Ismail, que la paix soit sur lui, ainsi que la nourriture sous les pieds de sa mère Hajar. C’est à ce moment que les tribus commencèrent à s’installer à proximité de la source d’eau, et la vie commença à y prendre naissance.

    Les tribus continuèrent à arriver et à se multiplier, jusqu’à ce que la tribu de Qoraich prit le pouvoir de la Mecque, et le garda jusqu’à l’avènement du Prophète Mohammed, paix et salut sur lui, qui eut un grand impact sur la vie de la Mecque sacrée ainsi que sur le monde entier.

    Le Prophète, paix et salut sur lui, fut envoyé parmi les mecquois, et de ce fait, la Ka’ba devint la Qibla des musulmans, et la Mecque le berceau de l’appel à l’islam. Cependant les qurayshites étaient des gens qui étaient opposés au Prophète, paix et salut sur lui, et ils étaient très hostiles envers les musulmans, à tel point que les musulmans se sont retrouvés obligés d’émigrer vers Médine, d’où ils établirent un état islamique. Quelques années plus tard, le Prophète, paix et salut sur lui, retourna à la Mecque pour libérer celle-ci des mains des qurayshites. Ainsi, au fil du temps la Mecque (et la Kaaba plus précisément) fut l’objet de toute l’attention des dirigeants musulmans, la rénovant, l’agrandissant et l’instaurant comme le centre à partir duquel la lumière de l’islam allait se propager dans le monde entier.

    Les vertus de la Mecque

    1. Elle est une terre de sécurité pour celui qui y rentre

    Allah, Exalté Soit-Il, a dit : [Et quiconque y entre est en sécurité.] [Al Imran 97]

    2. Le faux messie ne peut y rentrer, de même que la peste.

    Selon Abi Hourayrah, qu’Allah soit satisfait de lui: le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: “Médine et la Mecque sont entourés d’anges, sur chacune de ses voies il y a un ange, et ni le faux messie, ni la peste n’y pénètreront” [ Rapporté par Ahmad].

    3. La prière dans la mosquée sacrée équivaut à cent mille prières

    Selon Jabir, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: “Une prière dans la Mosquée sacrée, est meilleure que cent mille prières ailleurs (dans une autre mosquée)” [ Rapporté par Ibn Maajah].

    4. Elle est l’endroit le plus aimé par Allah

    Le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: “Je jure par Allah que tu (la Mecque) es la meilleure terre d’Allah et la plus aimée des terres d’Allah à Allah” [ Rapporté par At Tirmidhy].

    La Mecque

    Règles spécifiques concernant la Mecque

    1 – La promesse d’un châtiment terrible à quiconque veut faire du mal dans la zone sacrée, qu'il l'ait accompli ou non

    Allah, Exalté Soit-Il, a dit: [Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux,] [Al Hajj 25].

    Le sacrilège: tout péché.

    Et selon, Ibn ‘Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: “Les gens les plus haïs auprès d’Allah sont au nombre de trois” et il a cité parmi eux: “Un athée dans la Mosquée sacrée”[ Rapporté par Al Boukhari].

    2- L’interdiction d’y combattre et d’y verser le sang

    Allah, Exalté Soit-Il, a dit: [(Et rappelle-toi) quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens.] [Al Baqara 125]

    Le port d’arme dans la zone sacrée

    3- L’interdiction d’entrer dans la zone sacrée pour les associateurs et les mécréants

    Allah, Exalté Soit-Il, a dit: [Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté : qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci.] [At Tawba 28]

    4- L’interdiction de chasser, de couper tout arbre et de ramasser (s’approprier) tout objet trouvé, dans la zone sacrée

    Selon Ibn ‘Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: “Allah a rendu sacrée la Mecque le jour où Il a créé les cieux et la terre. Ce territoire restera sacré par l’ordre d’Allah jusqu’au Jour de la résurrection. Il n’a été permis à personne avant moi d’y livrer combat et la durée de cette autorisation ne dépasse pas une certaine partie de la journée … Il n’est pas permis de couper ses herbes fraîches et ses arbres et il est interdit d’effaroucher le gibier et de ramasser un objet trouvé sauf pour le rendre à son propriétaire” [ Rapporté par Al Boukhari].

    Les rites du pèlerinage

    Les rites du pèlerinage

    Les signes apparents qui distinguent le pèlerinage (en tant qu’adoration)

    1. Arafat

    Arafat est le pluriel d’Arafa. Il a été appelé ainsi: soit parce qu’Adam et Ève se sont connus à cet endroit, soit parce que c’est à cet endroit que les gens y reconnaissent leurs péchés.

    C’est un endroit (faisant partie des rites du pèlerinage) qui se situe en dehors de la zone sacrée, au Sud-est de la mosquée sacrée, à 22 Km, sa superficie totale étant de 10,4 Km². C’est là que se réunissent les pèlerins le neuvième jour du mois de Dhol Hijja.

    La mosquée de Namira

    Namira est une montagne qui se situe à l’ouest de la mosquée (namira), laquelle a pris son nom.

    Le Prophète, paix et salut sur lui, traversa la vallée de ‹Orana et il y pria, et c’est ainsi que l’on y bâtit la mosquée, au début du règne de la monarchie Abbaside, à l’endroit même où il fit son sermon et où il pria, paix et salut sur lui, au centre de la vallée de ‹Orana. Sa construction ainsi que son extension eurent lieu pendant le règne des Saoud, jusqu’à ce que sa superficie devienne supérieure à 110000 m2. Les pèlerins s’y retrouvent, le neuvième jour du mois Dhol Hijja.

    La mosquée des grands rochers (As Sakharat)

    Elle se trouve à Arafat, au pied de la montagne de la miséricorde (Ar rahma), à la droite de celui qui la monte, et où se trouve de grands rochers, auprès desquels, le Prophète, paix et salut sur lui, s’est arrêté l’après-midi de la journée appelée Arafat. Les pèlerins s’y réunissent le neuvième jour du mois de Dhol Hijja.

    La montagne Ar rahma

    C’est une petite montagne, constituée de grandes pierres, qui se trouve à 20 km à l’est de la Mecque.

    Son périmètre est de 640 m, c’est là que les pèlerins se réunissent le neuvième jour de Dhol Hijja.

    Arafat
    La mosquée de Namira
    La mosquée des grands rochers (As Sakharat)
    La montagne Ar rahma

    2. Mina

    Elle se trouve entre la Mecque et Mouzdalifa, à 7 km au Nord-est de la mosquée sacrée. Les pèlerins y passent les nuits du 11 et du 12 de Dhol Hijja s’ils se précipitent (de finir le pèlerinage), et la nuit du 13 pour ceux qui s’y attardent. C’est une station qui se trouve dans la zone sacrée, qui comporte la mosquée Al Khayf et les trois stèles sur lesquelles sont jetées des cailloux (Jamarat).

    Les jamarat (les stèles)

    Jamarat est le pluriel de jamra qui signifie petit caillou.

    Les trois Jamarat à Mina, font partie des rites du pèlerinage qui se trouvent à Mina, à savoir: La petite Jamra, la moyenne et la grande (Al ‹Aqaba), qui sont des sortes de colonnes en pierres, situées au milieu de trois grands bassins, faisant référence à l’endroit où le diable était apparu au Prophète Ibrahim, paix et salut sur lui. La distance séparant la moyenne Jamra de la grande est d’environ 247 m, et celle séparant la moyenne de la petite est d’environ 200 m.

    La mosquée d’Al Kayf

    Elle se situe au pied de la montagne de Mina, à proximité de la petite Jamra.

    Mina
    La mosquée d’Al Khayf

    3. Mozdalifa

    Mozdalifa est un endroit se situant entre Mina et Arafat, où les pèlerins passent la nuit, après être passés par Arafat plus tôt dans la journée.

    Al Mach’ar Al Haram se situe dans le centre de Mouzdalifa, Il est permis aux pèlerins d’y stationner pour invoquer Allah, l’évoquer et le remercier. C’est un endroit où l’on y passe la nuit, après la station d’Arafat, et ce après le coucher du soleil du neuvième jour de Dhol Hijja.

    Mozdalifa

    4. La mosquée sacrée

    C’est la maison sacrée d’Allah qui contient beaucoup de symboles islamiques apparents, dont le plus important est:

    La Ka’ba

    Elle a une forme cubique,

    Hijr Ismaël

    C’est la partie Nord de la maison, que les qurayshites n’avaient pas pu bâtir (par manque de moyens financiers), lorsqu’ils ont rebâtit la maison, et ils l’ont donc cerné avec un mur, en forme de demi-cercle, pour signaler que cette partie faisait bien partie de la maison. Il faut signaler que cette appellation est populaire et non légiférée.

    La pierre noire

    Elle se trouve dans le coin sud de la Ka’ba, à gauche de sa porte. A l’origine c’était une pierre du paradis. Elle fut cassée et il n’en reste que huit petits cailloux, de la dimension de quelques dattes.

    Le coin yéménite

    C’est le coin sud-ouest de la Ka’ba. Son appellation vient du fait qu’il est orienté vers la direction du Yémen. Parmi les caractéristiques du coin yéménite, on notera qu’il est bâti sur les premières bases qu’Ibrahim et Ismail – Que la paix soit sur eux - ont rebâtît.

    Al Moltazam

    C’est la partie entre la pierre noire et la porte de la Ka’ba. Elle est de deux mètres de long, approximativement. C’est un endroit où l’invocation est acceptée, et c’est une tradition d’y invoquer Allah tout en collant les joues, la poitrine, les avant-bras et les mains (contre le mur).

    La Ka’ba honorée
    La pierre noire
    Le coin yéménite